Que faire à Agde, en France ?

Sur la côte languedocienne, Agde est une ville à deux visages. Sur la rive gauche de l’Hérault, il y a un noyau historique, tandis que le Cap d’Agde au bord de la mer est une destination de vacances intemporelle, avec des plages et du plaisir pour petits et grands !

Agde est aussi synonyme de naturisme, une tradition qui compte de nombreux adeptes en France. Les naturistes disposent d’un village qui leur est dédié, à l’écart de la station balnéaire.

De l’Antiquité jusqu’aux alentours du XVIIIe siècle, Agde était l’un des principaux ports de commerce, non seulement en France mais dans toute la Méditerranée. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cet héritage au Musée de l’Éphèbe, qui expose des artefacts découverts sur les fonds de l’Hérault et de la Méditerranée.

La cathédrale d’Agde

Cette cathédrale du XIIe siècle est une figure spirituelle marquante sur la rive gauche de l’Hérault. La tour et les créneaux sur les murs donnent à l’ensemble un aspect solennel, tandis que le matériau de construction, le basalte volcanique noir, ne fait qu’amplifier le sentiment. Rien de tout cela n’est une coïncidence, car la cathédrale servait de donjon militaire et les murs d’aspect robuste font entre deux et trois mètres d’épaisseur. L’intérieur est épars et tout aussi austère, de sorte que les quelques pièces de décoration attirent immédiatement le regard. Découvrez l’autel baroque en marbre et le magnifique orgue, tous deux datant du XVIIe siècle.

La plage de la Grande Conque

Le site naturel le plus magnifique de la station vous surprendra par sa beauté. La Grande Conque est une plage volcanique qui affiche la forme parfaite d’un grand fer à cheval, au sable gris noir et aux galets fins. La plage se trouve au pied des falaises, qui se brisent en deux piles sur le côté sud connu sous le nom des « Deux Frères ». Si le temps est clément, la plage de la Grande Conque vous offre ses eaux pour une baignade rafraîchissante.

Le Musée de l’Éphèbe

Surplombant le port du Cap d’Agde, ce fascinant musée d’archéologie sous-marine, ouvert en 1987, est composé de galeries modernes autour d’une ferme traditionnelle. Les fonds marins locaux sont presque encombrés par des siècles de naufrages, et les objets récupérés vous renseigneront sur les commerces qui animaient la ville il y a des siècles. Mais le musée ne doit son existence qu’à une seule pièce : l’Éphèbe d’Agde, une statue en bronze d’un jeune homme, peut-être Alexandre le Grand. Découverte dans l’Hérault en 1964, la statue a été conservée pendant de nombreuses années au Louvre avant de revenir à Agde pour en faire la pièce maîtresse du musée.

La plage du Môle

Au nord du champ de lave du Cap d’Agde se trouve la Plage du Môle. Il y a un sentier en bois qui vous amène aux restaurants. La plage est protégée par deux grands brise-lames qui, par temps clair, donnent naissance à des mares d’eau claire et peu profonde. De nombreuses personnes bronzent sur les étroits éperons sablonneux entre les baies, qui sont bordés de part et d’autre par une calme.